Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Fée Flo
  • Ingénieur en logistique familiale,
expert en gestion-organisation globale ...
c'est à dire mère au foyer pendant 15 ans.
Aujourd'hui je travaille avec des enfants handicapés en tant qu'AVS. Mais je reste une créative avant tout.
  • Ingénieur en logistique familiale, expert en gestion-organisation globale ... c'est à dire mère au foyer pendant 15 ans. Aujourd'hui je travaille avec des enfants handicapés en tant qu'AVS. Mais je reste une créative avant tout.

Contact auteur

 

 

pinterest-logo

 

Abracadacraft

 

Dawanda.jpg

5

1

3

10 janvier 2009 6 10 /01 /janvier /2009 13:45
          Dimanche d'hiver



Un petit dessert aussi léger que raffiné cela vous tente ?

Deux petits hérissons s'aimaient d'Amour tendre ...

 

   
POIRE HERISSON
4 couverts


INGREDIENTS


* 4 poires (williams)
* 1 plaque de chocolat noir (200g)
*
 pignons de pin
* fruits confis
* 1 kiwi



Préparation:

Petit note fruitéede Fée Flo : Une poire Belle Hélène mise en scène ! Des poires en conserves conviennent parfaitement et ont une bien jolie forme. Si vous préférez un fruit frais, la poire William se prête parfaitement à cette recette.

Petit note technique de Fée Flo : Conserver et récupérer le jus des fruits, il servira à parfumer le coulis de chocolat.

Petit 1 - Laver, éplucher, épépinere et couper en 2 vos poires.

Petit 2 - Prendre une poêle et faire dorer les pignons.

Petit 3 - Faire fondre 200g de chocolat noir. Ajouter le jus des poires pour parfumer.

Petit 4 - Quand les pignons sont grillés, les disposer sur le dos des poires pour former des rangs d'épines. Environ 3-4 rangées cela sera parfait.

Petit 5 - Utiliser des fruits confis ou des pépites de chocolat pour les yeux.
Pour la bouche, j'utilise un peu de "crayon patissier" (fraise). A défaut un peu de coulis de fruit.

Petit 6 - Au moment de servir, poser votre poir-hérisson sur un lit de chocolat chaud.


Petite déco de Fée Flo : Vous pouvez décorer et colorer l'assiette en ajouatant des rondelles de fraises, kiwi, des framboises ou autres fruits plein de couleurs. Un peu de chantilly pour les plus gourmands !
.


Pour la petite histoire:
  La BELLE Hélène


 

Cette recette aurait été créée à Paris à l'occasion de la première, le 17 décembre 1864, de l'opérette La Belle Hélène de Jacques Offenbach.
Violoncelliste, puis chef d'orchestre, le compositeur

Histoire de la Grèce antique :  Hélène, la femme du trop sérieux roi de Sparte, Ménélas, se lamente au premier acte de la mort de la passion amoureuse dans l'air « Amours divins, ardente flamme ».
À la sortie du temple, où elle a accompagné les pleureuses, elle est fatalement frappée par la beauté de Pâris, le fils du roi de Troie, déguisé en berger.
Avec l'aide du grand prêtre Calchas, Pâris se cache dans la chambre d'Hélène, qui refuse ses avances.
Pâris quitte alors ses appartements en se promettant de la séduire par la ruse.
Hélène est plus troublée qu'elle ne veut le laisser paraî tre et invoque « ce Pâris que je fuis, ce Pâris que j'adore » dans ses rêves. Un esclave se présente (Pâris déguisé) et chante avec elle le duo « C'est le ciel qui m'envoie ». Le rêve se termine brutalement: le mari, de retour de Crête, les découvre ensemble. Hélène jure son innocence, expliquant qu'elle croyait rêver. Pour calmer la colère du peuple et celle de Vénus, le roi propose à son épouse d'effectuer un pèlerinage à Cythère. Le grand augure de Vénus arrive sur les lieux (Pâris, encore une fois) et offre d'accompagner Hélène, lui chantant tout bas « Je suis celui qui t'adore, Pâris, le berger naïf ». Ne résistant que quelques secondes, elle s'embarque avec lui pour Troie.

La Belle Hélène n'est pas qu'une reconstitution de l'histoire d'Hélène de Troie. L'opérette satirise de façon mordante la haute société qui gravitait autour de Napoléon III. La scène du premier acte, qui narre un absurde jeu de charades (évidemment remporté par Pâris), constitue une transposition directe des jeux de société auxquels la cour s'adonnait couramment. Le troisième acte, dont l'action se passe au bord de la mer, évoque une des destinations de villégiature préférées de l'empereur. Offenbach s'est également amusé à parodier des compositeurs. La parade des rois du premier acte réutilise la musique du tournoi du TannhSuser de Wagner, et, au dernier acte, le trio d'Agamemnon, de Calchas et de Ménélas reprend, à peine voilée, la musique patriotique de Guillaume Tell de Rossini. L'humiliation atteint un sommet quand Pâris, déguisé en prêtre, se met à iodler comme un Tyrolien. Avec La Belle Hélène, Offenbach lègue une autre oeuvre truculente et colorée, fidèle à l'esprit parisien du Second Empire.

 




                      (cliquez sur l'image)

Rosine fait des merveilles avec des aiguilles et du fil.
N'hésitez pas à aller faire un tour sur son blog ...
Passez commande vous ne serez pas déçu !

               
       DIMANCHE de FILLES





     
                    1clic


         @ bientôt

Partager cet article

Repost0

commentaires

Petite bretonne 17/01/2009 13:39

J'avais vu votre photo avec Rosine sur son blog! Les enfants ont dû bien rigoler!!!

Faufau 13/01/2009 22:28

c etait faufau !!!!

Faufau 13/01/2009 22:28

je te fais plein des poutoux
bonne nuit

à demain

Faufau 13/01/2009 22:28

comment va tu ?? ma fée ???

Faufau 13/01/2009 22:28

coucou du mardi

cathy40 13/01/2009 21:20

Bien appétissante cette recette, et en plus c'est joli!

laurence 13/01/2009 20:18

mon petit cuisinier d fils va etre interessé par cette recette, merci
bises

ceanothe 13/01/2009 16:22

Que d'activités, les dimanches doivent durer 48 heures ?

ceanothe 13/01/2009 16:21

Que d'activités, les dimanches doivent durer 48 heures ?

Rianame 12/01/2009 10:46

Quels jolis petits hérissons !